CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
Les Sociétés Militaires Privées (PSCs)
3 Conseils
La lettre de motivation

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Ces entreprises qui recrutent dans l’armée

Ces entreprises qui recrutent dans l'armée

Quelque 20.000 militaires quittent l’armée chaque année. Plusieurs entreprises, dont la SNCF, Areva et Disneyland Paris, se sont engagées à recruter régulièrement parmi ces candidats à la reconversion dans le civil.

Un théâtre d’opérations inattendu pour les quelque 20.000 militaires qui quittent l’armée chaque année. Disneyland Paris a signé le 22 octobre un partenariat avec Défense Mobilité, l’agence du ministère de la Défense en charge de la reconversion des militaires dans le civil, en vue de muscler ses troupes. Le groupe propose plus de 8000 contrats permanents ou saisonniers tous les ans dans l’ensemble de ses métiers, hors spectacles. Dans le cadre de cet accord, il s’engage à communiquer à Défense Mobilité ses besoins de recrutement, tandis que l’agence ministérielle s’engage à lui proposer des candidats dont le profil correspond au mieux à ses attentes. « Nous avons besoin de diversifier nos sources d’emplois, et l’armée est un vivier de talents », explique Jean-Noël Thiollier, directeur Emploi à Disneyland Paris.

Outre leurs compétences très variées, les militaires sont surtout plébiscités pour leur « savoir-être ». Pour le général Jean-Paul Martial, directeur de Défense Mobilité, « les valeurs de la

défense nationale, au premier rang desquelles le sens de la mission, la disponibilité, la rigueur et le souci de la performance, adhèrent parfaitement à une culture d’entreprise ». D’où le taux de réussite de l’agence : « 75% des candidats sont dans un nouveau poste dans les six mois suivant leur départ de l’armée », se félicite le directeur.

L’agence gère au total plus de 26.000 dossiers de reconversion par an car, aux départs annuels de militaires, s’ajoutent les procédures de reclassement qui se poursuivent d’une année sur l’autre. « Nous prenons également en charge leurs conjoints et enfants dans cette mobilité, soit environ 4000 personnes par an », précise le général Martial. « Le passage à la vie civile reste plus facile pour les recrues dont les métiers sont directement transférables en entreprise, comme les électroniciens ou techniciens. » Pour les autres, soit environ 3500 candidats par an, l’agence leur propose une formation professionnelle. Le transport, champion du recrutement d’anciens militaires

Issue du regroupement des services de reconversion des différents corps de l’armée (Terre, Air et Marine) en 2009, Défense Mobilité compte aujourd’hui une soixantaine de grandes entreprises partenaires, parmi lesquelles la SNCF, Air France, Auchan ou Areva, et continue à en enrôler. Elle s’apprête ainsi à signer avec le spécialiste de l’intérim Adecco et la Chambre syndicale des entreprises de déménagement, entre autres. S’étant par ailleurs dotée d’une force de frappe dans ses bases en régions, l’agence a attiré plus de 10.000 PME locales en France. Pesant pour près de 23% des reconversions en moyenne, le secteur du transport et de la logistique est le champion du recrutement d’anciens militaires. Il est suivi par les secteurs techniques - maintenance industrielle, infrastructures ou hôtellerie - qui représentent chacun entre 8 et 10% des recrutements chaque année.

« Les métiers de la sécurité et de la surveillance attirent les candidats, mais nous recherchons

également des compétences pour la maintenance des trains, des installations et des infrastructures », témoigne la SNCF. L’opérateur ferroviaire se targue d’être « l’un des plus grands employeurs » de militaires. « Chaque année, nous en recrutons plus d’une centaine », fait-on valoir au siège. De son côté, Christiane Flamant, responsable du département Recrutement et mobilité d’Areva, a salué lors du lancement du « Club Défense Mobilité et Entreprises », le 23 octobre, le « niveau d’exigence fort » des recrues issues de l’armée, totalement « adapté » aux besoins du groupe. « Un soudeur dans les sous-marins, par exemple, n’a pas le droit à l’erreur. Il en est de même dans l’aéronautique ou le nucléaire, où les conséquences peuvent être dramatiques. »

Source : lefigaro.fr

Haut