CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
Quitter l’armée : action choisie ou subie ?
2 Conseils
La reconversion des militaires
3 Conseils
La lettre de motivation

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Emploi : la mobilité sectorielle des cadres reste encore trop limitée

La mobilité sectorielle est de fait assez rare. Néanmoins les passerelles potentielles entre secteurs d’activité sont nombreuses. Des réflexions restent à conduire et des actions à mettre en œuvre pour favoriser ce type de mobilité.

De nombreux freins à la mobilité sectorielle.

La mobilité sectorielle ne semble pas susciter un grand intérêt de la part des cadres comme des recruteurs. Il est vrai que les processus de recrutement n’encouragent pas le recours à des profils issus d’autres secteurs. Si les responsables RH sont ouverts à la pratique, incités en cela par les cabinets de recrutement, les opérationnels considèrent ces recrutements comme un risque qu’ils ne souhaitent pas prendre vis-à-vis de leur hiérarchie. Du côté des candidats, les réticences sont également nombreuses au regard de l’adaptation nécessaire à faire de leurs pratiques des changements nécessaires à faire dans leurs pratiques (méthodes de travail, culture d’entreprise…) et de la prise de risque que peut représenter un changement de secteur. Quant aux branches professionnelles, la mobilité sectorielle ne semble pas représenter pour elles une réponse adéquate aux éventuelles pénuries de compétences et elles préfèrent orienter leurs actions vers la formation initiale.

Différents types de mobilité intersectorielle.

Quatre types de mobilité sectorielle se dégagent des pratiques observées au sein des 5 secteurs* analysés dans cette étude :

  • mobilité de marché, qui relève d’une mobilité sectorielle interne au sein d’une même entreprise,
  • mobilité vers le client (d’un fournisseur ou prestataire vers son donneur d’ordres),
  • mobilité intersectorielle (par exemple de la chimie de base à la chimie fine),
  • mobilité de filière (par exemple dans la filière construction, passer d’un constructeur à la maîtrise d’ouvrage).

Une solution de sécurisation des parcours et des recrutements.

De plus, l’analyse fait ressortir qu’il existe des passerelles potentielles basées sur les compétences transférables entre secteurs. Celles-ci sont bien plus nombreuses que les passerelles effectivement mises en œuvre. Reste aux différents acteurs du marché de l’emploi à se les approprier et à les mettre en œuvre de manière à apporter des réponses supplémentaires aux problématiques d’employabilité et de sécurisation des parcours professionnels des cadres comme aux problématiques de sécurisation des recrutements des entreprises.

* activités informatiques, ingénierie-R&D, conseil et gestion des entreprises, mécanique-métallurgie, équipements électriques et électroniques

Source : Apec, Les mobilités sectorielles des cadres et les compétences transférables, juin 2013

Recrutessence.com

Haut