CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
Les Sociétés Militaires Privées (PSCs)
3 Conseils
Reconversion : droits et dispositifs d’accompagnement (France)

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

La difficile reconversion des seniors militaires

Il ne faut pas se leurrer, le marché de l’emploi des séniors est saturé de mauvaises nouvelles et de sombres perspectives.

Que les séniors issus des armées aient la cote auprès des entreprises, c’est indéniable mais la cote ne suffit pas à se faire recruter : les emplois qui pourraient leur convenir se raréfient et, du fait du grossissement du bataillon des chômeurs issus du monde civil ils se retrouvent ainsi plus nombreux à postuler pour les postes ayant échappés au marasme.

Les séniors militaires d’aujourd’hui - hormis certains hauts potentiels - rencontrent davantage de difficultés à se reclasser que leurs aînés.

L’effet pervers de cette situation conduit également à l’effondrement des perspectives de deuxième carrière, le sénior étant perçu, en France, comme un « élément finissant ». Autre élément particulièrement inquiétant : il ne s’agit pas d’un quelconque gel des embauches des seniors mais bien de destructions d’emplois. Il convient donc, avant toute décision de quitter l’institution, de bien intégrer le fait que seul un tiers des entreprises prévoit de recruter un cadre – plutôt junior - dans les mois qui viennent, mettant à mal la pyramide des âges et dynamitant le haut de cette pyramide ; c’est-à-dire les séniors.

« Vous avez quel âge ? » « 44 ans » « Qu’espérez-vous encore à cet âge ?? » Ce dialogue surréaliste a bien eu lieu lors d’un entretien d’un cadre, ancien militaire, dans le secteur de l’assurance – il y a déjà quelques années. La question était pourtant posée par un dirigeant à la soixantaine bien tassée. Ceci est une douloureuse constatation. Si les mentalités ne changent pas, nous finirons tous artisans maîtres chiens.

Rentrant des USA, j’ai pu constater que là bas, en dépit de situations difficiles, il y avait un esprit de corps puissant parmi les anciens militaires. Qu’ils soient de la Navy ou de l’Air force, la solidarité et la cooptation sont un moteur puissant de la reconversion (incroyablement fort chez les Marines). Je n’ai pas observé la même solidarité en France, hormis les pôles de camaraderie de certaines associations. A l’observation on serait plutôt dans des attitudes neutres, pas question de trop se"mouiller" même si certaines filières marchent à la cooptation.

JT

Haut