CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Management
Management : les 6 qualités d’un militaire
3 Armées
Qualités fondamentales du chef militaire

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site, à l’origine, est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Le départ en retraite des baby-boomers sans effet sur l’emploi de 2015… si les habitudes ne changent pas

Selon un récent rapport intitulé « Les Métiers en 2015 » du Centre d’analyse stratégique (CAS) et de la Dares (ministère de l’Emploi), les nombreux départs en retraite des employés issus de la génération du baby-boom ne feront pas baisser les chiffres du chômage à long terme si les entreprises ne changent pas leurs habitudes de recrutement.

Le départ en retraite des baby-boomers sans effet sur l’emploi de 2015… si les habitudes ne changent pas Comme le souligne la synthèse de ce rapport « l’arrivée en fin de carrière des générations nombreuses nées entre 1945 et 1975 devrait profondément modifier le fonctionnement du marché du travail. Mais ces transformations ne seront peut-être pas aussi spectaculaires que ce que l’on pouvait croire il y a encore quelques années. Il n’y aura pas de baisse de la population active, pas même à long terme si l’on retient les hypothèses du scénario central de projections rendu public par l’INSEE en juillet 2006. Il n’y aura pas non plus de pénurie générale de main d’œuvre et il existera encore des ressources sous-utilisées du côté des chômeurs, des femmes, des jeunes et des seniors ».

Selon ces spécialistes, les transformations proviendront essentiellement de la diminution rapide de la croissance de la population active, liée à l’accélération des départs en fin de carrière qui pourra « faciliter la baisse du chômage à court terme », mais ne permettra pas « de résorber les déséquilibres locaux, quantitatifs et qualitatifs, entre offre et demande de travail ».

Ce nouveau rapport souligne également l’apparition « de difficultés de recrutement dans certains métiers et certains bassins d’emplois » qui resteraient cependant « circonscrites à certains métiers : les métiers de cadres « polycompétents », les métiers fonctionnant comme des marchés professionnels où les personnes peuvent facilement passer d’une entreprise à l’autre, et les métiers d’aides et de soins aux personnes fragiles. Elles devraient aussi perdurer au sein des métiers où les conditions de travail et les faibles perspectives professionnelles conduisent les salariés en place à préférer exercer d’autres activités.

LIRE LA SUITE

Haut