CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
Reconversion : droits et dispositifs d’accompagnement (France)
3 Conseils
Compétences comportementales et compétences techniques : pendant l’entretien

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

5 conseils pour se faire remarquer par un chasseur de tête

Des dizaines de CV arrivent dans leur boîte mail chaque semaine. Et seule une poignée sera retenue par leurs soins.

Eux ? Ce sont les chasseurs de têtes. Plutôt que de procéder par les offres d’emploi, le "headhunter" va tenter de dénicher lui-même le candidat idéal. Raison de plus pour se faire remarquer. Oui, mais comment ?

1. Un parcours professionnel structuré

« Il est important d’avoir un CV cohérent », nous explique Angelo Corrado, patron de Corrado Consulting (bureau de recrutement spécialisé dans l’hôtellerie). « Si on tombe sur quelqu’un qui change d’emploi tous les quatre, cinq mois, ce n’est pas gage de stabilité. De plus, il faut analyser les boîtes par lesquelles le candidat est passé. Plus celles-ci sont reconnues, plus les qualités de la personne sont grandes, évidemment. Il est aussi intéressant de jeter un coup d’oeil l’évolution de la carrière du candidat. Si quelqu’un est resté plusieurs années au même poste sans obtenir de promotion, il y a un problème. »

2. Une excellente maîtrise des langues

« Indispensable !, » s’exclame M. Corrado. Dans le domaine de l’horeca, le français, l’anglais, l’allemand et le néerlandais sont indispensables. « Dans le futur, on aura sans doute des demandes pour le mandarin ou le russe. Mais la maîtrise de ces quatre langues au moins est nécessaire. Si ce n’est pas le cas, impossible de voir votre CV retenu. » Au moins, vous aurez le temps de prendre des cours...

3. Utiliser les nouvelles technologies

Les réseaux sociaux n’échappent pas à la vigilance des chasseurs de têtes. Si Facebook et Twitter sont peu utilisés, le réseau professionnel Linkedin est très prisé par les recruteurs. Se démarquer sur le site internet des bureaux de recrutement mais aussi sur les forums est primordial. Le mot d’ordre est : réactivité.

4. Une connaissance parfaite de son nouvel univers potentiel

« Dans notre domaine, on est souvent amené à travailler à l’étranger. Il faut donc bien connaître la législation du pays dans lequel on va exercer », explique Angelo Corrado. « Mais également tous les domaines reliés à son nouveau poste. Exemple, si un de nos clients cherche un directeur financier pour un de ses hôtels, on ne va pas choisir quelqu’un qui n’a aucune expérience dans l’horeca. On prendra une personne qui connaît tous les rouages de l’hôtellerie. »

5. L’inévitable entretien

Si votre CV constitue une véritable carte de visite, l’entretien que vous aurez avec un chasseur de têtes est bien entendu une étape cruciale. « Grâce à cela, on peut déceler s’il y a un feeling avec la personne. Tout dépend des domaines mais des qualités comme le contact social, une bonne élocution, une faculté d’analyse, de prise de décision, le leadership, tout cela doit transparaître lors de l’entrevue, » explique Angelo Corrado. Une épreuve pas facile à gérer qui nécessité une excellente préparation.

Source autorisée :Références.be

Haut