CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Management
Management : les 6 qualités d’un militaire
2 Armées
Qualités fondamentales du chef militaire
3 Les métiers de la sécurité privée
Convoyeur de fonds

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site, à l’origine, est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Dis-moi comment tu « réseautes », je te dirais qui tu es…

Dis-moi comment tu « réseautes », je te dirais qui tu es…

« Le monde merveilleux du réseautage ressemble à une arène à la fin d’un combat. Vous aurez toujours les vainqueurs et les autres ». Je dois cette citation à un « réseauteur en série », rencontré lors de ma première expérience du genre à Toronto. C’était il y a bientôt trois ans.

« Monsieur V. », dont je tairai le nom ici, entendait par « les autres » les participants qui ne savaient pas se démarquer dans ce type d’exercice. Il m’expliqua très vite que le réseautage est un outil extrêmement profitable, tant pour le chercheur d’emploi que l’entrepreneur, à condition d’avoir une stratégie bien préparée et d’éviter quelques erreurs de conduite.

Au lieu de vous redonner des conseils de réseautage de base (article en bas de cette page), j’ai décidé de partager avec vous quelques portraits de bons ou mauvais « réseauteurs », identifiés sur la base de mes observations, afin de vous aider à mieux frayer votre chemin lors d’une prochaine activité sociale.

Les amis égarés

Vous commencez tout juste à discuter avec une personne que celle-ci se fait saluer par une connaissance et interrompt la conversation brutalement (sans s’en rendre compte) pour s’entretenir sur un ton plus décontracté avec cette autre personne. L’ennui, c’est de se sentir exclu lorsque deux personnes agissent en votre présence comme des amis d’enfance qui s’étaient perdus de vue pendant dix ans. Une façon habile de déjouer la situation serait de vous tourner vous aussi vers « l’élément perturbateur » et lui dire bonjour. Cette personne n’aura alors pas d’autre choix que de vous considérer, soit en venant se présenter, soit en s’excusant de l’interruption.

La personne qui se sent seule

Rappelez-vous, tout évènement peut être une occasion de réseauter. Il vous arrivera sans doute de croiser, prenons l’image d’Épinal, une mamie qui aime partager ses anecdotes, ses coups de cœur (voire ses conflits), même si ceux-ci ne vous concernent ni de près, ni de loin. De toute évidence, cette personne ne vous sera pas directement utile ce soir, mais cela ne vous empêche pas de l’écouter quelque temps puis de conclure la conversation avec politesse. Surtout, évitez de devenir condescendant. Et ne sous-estimez pas son réseau ou sa parenté. Elle pourrait avoir un enfant ou un neveu qui occupe des fonctions dans le recrutement.

La personne introvertie

On lui a dit « tu dois faire du réseautage, c’est important si tu veux trouver un emploi ». Et bien la voilà. Elle est perdue au milieu de cette foule, ne connaît personne et n’ose aller à la rencontre des autres. Même si votre but est vous faire connaître de personnes influentes, détrompez-vous, rencontrer des personnes qui, comme vous, cherchent un emploi, peut aussi être bénéfique. Ce caractère introverti peut cacher le prochain Dr Pasteur ou un successeur à Garri Kasparov.

Les beaux parleurs

Les beaux parleurs, ce sont ceux que l’on voit parler librement, rire à gorge déployée à (presque) tous les évènements. Ils ont bien réussi, ont le contact facile, voire calculé. Un chercheur d’emploi ne les intéresse pas car, après tout, personne ne les a aidés, eux, à leurs débuts. Ils préfèrent parler avec le haut fonctionnaire, responsable, dirigeant et s’efforcent de monopoliser le temps de cette précieuse personne, pour leur propre avancement et c’est franchement tant pis si vous attendez de pouvoir parler à cette personne aussi.

Osez briser la glace, et tentez un contact visuel avec le dirigeant en question. Si cela n’est pas suffisant, avancez-vous, excusez-vous d’interrompre la conversation et demander à la personne qui vous intéresse s’il serait possible de l’entretenir un peu plus tard. Vous essuierez rarement un refus.

Les réseauteurs express

Les réseauteurs express, ce sont ceux à qui on a dit (ou que leur employeur a demandé) de ramasser le maximum de cartes d’affaires en un minimum de temps possible. Vous les croiserez très certainement, tant ils sont nombreux. Si la conversation vous semble hâtive ou inutile, gardez-vous la liberté de ne pas donner votre carte d’affaires. Croyez-moi, un petit « mensonge » de temps en temps, du type « J’ai fini mes cartes pour ce soir » vaudra mieux que des sollicitations non-désirées ou la divulgation de vos coordonnées à des tiers. Au pire, demandez sa carte à votre interlocuteur, ce qui vous permet de garder le contrôle de le contacter ou pas.

Certains de ces portraits vous semblerons familiers, d’autres moins. Le plus important pour vous est de parler aux « bonnes personnes », celles avec lesquelles vous avez des avis ou centres d’intérêts communs et avec qui vous pourriez avoir une conversation de dix vraies minutes, avant d’échanger vos cartes respectives.

Bon réseautage !

Avec l’aimable autorisation de Céline Saday poss.ca

Quelques conseils pratiques de réseautage

Identifiez vos raisons

Ça ne vaut pas la peine d’aller à un événement pour se restaurer la panse. Une activité de réseautage n’est pas une activité sociale. Il est donc important de bien définir votre but. Que désirez-vous accomplir ? Est-ce que vous y participez pour vous trouver un nouvel emploi ou désirez-vous promouvoir vos services ou votre entreprise ?

N’arrivez pas la tête vide

Ayez une courte biographie professionnelle que vous avez mémorisée et répétée. C’est une façon sûre de faire une impression durable.

N’arrivez pas les mains vides

Les cartes d’affaires ou cartes de visite sont l’huile dans les rouages du réseautage. Assurez-vous de laisser aux personnes que vous rencontrez un rappel tangible de qui vous êtes et de ce que vous pouvez faire.

Ne partez pas les mains vides

Recueillez les coordonnées des personnes que vous rencontrez. Assurez-vous d’avoir sur vous un crayon et du papier. Classez ensuite les cartes qui vous sont remises par événement ou par sujet, mais en vous assurant de les accompagner d’un aide-mémoire pour qu’elles vous soient utiles plus tard.

Soyez organisé

Assurez-vous d’avoir un accès facile à vos cartes d’affaires. Vous pouvez les garder dans une poche précise ou dans un porte-cartes. Évitez surtout de fouiller dans votre sac pendant cinq minutes lorsque l’échange a lieu.

Circulez

Ne restez pas à parler à la même personne pendant vingt minutes et ne laissez personne monopoliser votre temps. Il est parfaitement acceptable, dans un tel contexte, de terminer une conversation et de prendre congé une fois que vous avez obtenu l’information dont vous aviez besoin.

Faites un suivi

Envoyez une note de remerciement à la personne qui vous a fourni un conseil utile, une superbe recette ou une opportunité d’emploi. Donnez un coup de fil à la personne avec laquelle vous vous étiez engagée dans une conversation passionnante. Faites des recherches sur Internet et envoyez vos trouvailles à celle qui partage votre amour du jardinage. Il est important de garder contact avec les personnes que vous avez rencontrées.

Utilisez les réseaux sociaux

Vous n’êtes pas à l’aise dans les soirées et vous vous figez devant des inconnus. Considérez donc joindre des réseaux en ligne comme Facebook, un réseau qui encourage l’échange entre les personnes et Linkedin, un réseau professionnel qui aide les adhérents à trouver et partager des occasions d’emploi.

Haut