CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Management
Management : les 6 qualités d’un militaire
2 Armées
Qualités fondamentales du chef militaire
3 Conseils
Quitter l’armée : action choisie ou subie ?

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site, à l’origine, est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Discrimination : 44 % des recruteurs trient les CV à partir du nom

Discrimination : 44 % des recruteurs trient les CV à partir du nom

Un quart des cadres a ressenti des discriminations à l’embauche à la lecture d’une offre d’emploi ou lors d’un entretien. Et un tiers des recruteurs avouent discriminer. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Apec sur la perception des cadres et les pratiques des entreprises en matière de recrutement.

L’âge pour les cadres, le nom pour les recruteurs. Spontanément, les cadres citent 5 facteurs de discrimination :

  • l’âge,
  • le genre,
  • la jeunesse (une référence associée à l’absence d’expérience),
  • l’origine réelle ou supposée (nationalité, lieu de naissance, couleur de peau...) et le diplôme.

Alors que l’on s’attend à retrouver l’origine en tête de liste, l’âge ressort comme étant le critère le plus discriminant. De leur côté, les recruteurs (44 %) disent ne pas hésiter à trier les CV à partir du nom et du prénom.

Cherche jeune diplômé expérimenté. Contrairement aux cadres, le diplôme n’est pas considéré comme essentiel pour les recruteurs. "Près d’un tiers d’entre eux disent avoir recruté au moins un cadre ayant un niveau inférieur à celui recherché au début au cours des 12 derniers mois" indique l’Apec. Pourtant les cadres le ressentent autrement. De leur point de vue, les recruteurs font une différence entre ceux qui sortent de l’université et ceux qui sortent d’une grande école. Les cadres ont aussi le sentiment qu’avoir de l’expérience est un atout lors d’un entretien. Ce qui sous entend que les jeunes diplômés sont automatiquement désavantagés.

Les femmes et la discrimination. 28 % des femmes (contre 26 % des hommes) se sont senties discriminées à la lecture des offres. Pourtant les annonces doivent obligatoirement mentionner que le poste est ouvert aux hommes et aux femmes. Pour ces dernières, le fait d’avoir ou non des enfants peut faire pencher la balance en faveur d’un éventuel recrutement. "Près des deux tiers des cadres interrogés considèrent que le fait d’être une femme sans enfant est un élément défavorable pour être recrutée. Par contre, 54 % pensent que le fait d’être une femme et d’avoir des enfants ne constitue pas un profil favorable au recrutement".

Source : France5

Haut