CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
Les Sociétés Militaires Privées (PSCs)
3 Conseils
La lettre de motivation

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Entretien d’embauche : comment équilibrer les forces en présence ?

Entretien d'embauche : comment équilibrer les forces en présence ?

Il n’est pas dieu le père, vous n’êtes pas mendiant. Au cours de l’entretien, face à face, dans le huis clos d’un bureau, chacun va subtilement définir sa place, quelque part entre ces deux extrêmes, ces opposés. La règle, métaphore de cet espace relationnel particulier, est longue, la graduation subjective. Alors où se placer ?

Chacun dispose de la moitié de l’espace, et dans sa partie médiane, au contact l’un de l’autre, se situe le point d’égalité absolue. Chacun est alors au même niveau.

La place répond à un double positionnement : la place que vous vous autorisez à occuper en tant que candidat lors de l’entretien d’embauche et la place que votre interlocuteur – employeur potentiel – vous attribue. Qui peut être différente au début de l’entretien, et qui va converger tout au long de l’échange, si chacun des deux protagonistes va vers l’autre.

Comment agir sur la place de l’employeur ?

En sachant qui va vous recevoir. Grâce à son nom et sa fonction, vous allez lui mettre un visage, déterminer le genre. Ces différents éléments vont vous permettre de déterminer une « plage » sur la graduation. Internet offre de précieux (et indiscrets) outils pour glaner diverses informations. Ainsi, vous allez déjà équilibrer la relation sur un point : il sait qui vous êtes (puisqu’il a lu votre CV) et vous savez qui il est (ce qu’il fait dans l’entreprise, depuis combien de temps, son âge, son parcours professionnel peut-être, ses centres d’intérêts...).

Variations suivant le genre

A noter également que deux hommes n’auront pas la même approche qu’une femme face à un homme. Bien qu’il s’agisse d’une rencontre strictement professionnelle, des mécanismes inconscients et naturels vont se mettre en place. Gérée avec tact et diplomatie, la configuration mixte rapproche plus volontiers la position de l’employeur et de l’employé(e). Le rapport de force entre deux hommes ou deux femmes pourra plus spontanément s’adoucir en présence d’un duo mixte. Même si la grande diversité des personnalités et de la nature humaine ne permet aucune généralisation.

Convergence de buts, construction de l’équilibre

Chacun a besoin de l’autre : l’employeur a besoin de quelqu’un dans son entreprise et le candidat a besoin d’un emploi. Se souvenir de ce besoin réciproque et complémentaire favorise un rapprochement des positions respectives. Vous êtes toutefois opposés sur un point précis : l’un est dans l’entreprise, et l’autre voudrait y rentrer. Il n’est toutefois plus complètement dehors, il a même le pied dans la porte, puisque son CV a retenu suffisamment l’attention pour qu’il soit sollicité pour un entretien.

Vous noterez que je n’ai pas mentionné le terme « convocation » comme le prévoit le langage usuel. Ma préférence va à l’invitation. Subtilité de langage diront certains ! Non... Expression de la place que le candidat s’autorise à occuper. Il n’est pas redevable à l’entreprise, éternellement reconnaissant, face à l’infinie bonté manifestée à son égard en consentant à le recevoir !

Dans votre démarche, vous venez apporter et mettre au service de l’entreprise des qualités humaines, des talents, des compétences, des expériences, un savoir faire et un savoir être qui vont l’enrichir et contribuer à son bon fonctionnement, son développement.

Ainsi, vous l’aurez compris, l’entretien d’embauche peut se résumer à une convergence d’intérêts complémentaires où employeur et candidat gagnent à être proches, à s’ajuster l’un à l’autre pour s’équilibrer mutuellement, signe tangible d’une possible future collaboration constructive.

Sophie AMAN

Haut