CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Actualité
Saint-Cyr. Hommage à Jallal Hami à l’occasion de la remise des sabres et casoars
2 Management
Management : les 6 qualités d’un militaire
3 Conseils
Les Sociétés Militaires Privées (PSCs)

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Les principales causes de l’échec en recherche d’emploi sont...

Les principales causes de l'échec en recherche d'emploi sont...

Ce n’est jamais la faute à "pas de chance". Il y a toujours une, deux, dix, vingt bonnes raisons qui font que l’entretien n’a pas donné le résultat escompté : l’embauche.

Normal, et quelles que soient vos qualités, pour une place convoitée, des dizaines, des centaines, voire des milliers de candidatures interfèreront avec la vôtre. Au bout du compte, un seul élu. Dur d’être le deuxième sur cent candidats et au delà des causes subjectives, il convient d’analyser, afin d’être peut-être demain le premier, les causes qui ont pu vous déclasser. A défaut de vous propulser directement en tête de la prochaine liste, mieux les appréhender vous permettra de mieux comprendre les mécanismes de sélection, et vous permettra l’amélioration qui, demain, vous mettra mieux à l’aise et qui sait, en posture de l’emporter. Quoi qu’il en soit, leur simple identification vous rendra plus serein.

Découvrez les causes le plus souvent identifiées dans les échecs de recherche d’emploi

Les raisons d’échecs qui dépendent de soi sont nombreuses. C’est une bonne nouvelle, car chacun peut agir sur celles-ci.

Celles qui reviennent le plus couramment, partant du principe que leur gravité augmente avec leur nombre sont les suivantes :

Le manque d’un but bien précis

Le manque d’ambition

Le manque de formation

Le manque de maîtrise de soi. Avant de maîtriser les circonstances, on doit se contrôler soi-même

La mauvaise santé : la vraie réussite appartient à celui qui est en bonne santé. La maîtrise de soi peut éliminer pas mal de maladies dont une alimentation trop riche

L’habitude de penser négativement

L’excès de prudence

L’hésitation et le manque de persévérance

Une personnalité négative qui repousse

Le manque de décision et l’ajournement : préférer le compromis au combat, s’accommoder des difficultés au lieu de les vaincre, subir le chômage plutôt que d’exiger l’emploi

La peur sous toutes ses formes, elle détruit ses atouts et dégage des ondes destructrices aux esprits de ceux qui nous entourent

L’habitude de se contenter des miettes des autres, l’indifférence à ce qui arrive : d’un poste modeste et d’un petit salaire

L’erreur de vocation et la persistance

La dispersion des efforts : se concentrer sur un but unique

L’habitude de dépenser sans compter

Le manque d’enthousiasme

L’intolérance, un étroit d’esprit ne va jamais loin Un poste non acquis par ses propres efforts

L’égoïsme et la vanité, incompatibles avec le succès

La paresse

L’oubli de son libre- arbitre : mieux vaut juger par soi-même la réalité au lieu d’adopter les opinions toutes faites

La mauvaise connaissance de soi. Pour bien se vendre on doit bien se connaître

Vouloir être payé pour ce que l’on sait et non pour ce que l’on fait

Le manque d’imagination

Le manque de loyauté

La recherche d’un titre

L’impossibilité de définir ce que l’on veut

L’habitude de laisser les autres prendre la décision à sa place

Le contentement de soi

Négliger la chance qui se présente

Souhaiter au lieu de vouloir

Faire des compromis avec le chômage au lieu de vouloir un poste

La peur d’être critiqué et du qu’en-dira-t-on

En éliminant 10 de ces causes, dont vous pourriez être détenteur, vous vous sentirez plus fort et plus confiant, à condition de bien les visualiser pour ne jamais, en entretien ou autre condition les faire ressortir à votre insu.


Contacter DirCom

Haut