CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Armées
Qualités fondamentales du chef militaire
2 Management
Management : les 6 qualités d’un militaire
3 Conseils
Les réponses aux 40 questions que le recruteur vous posera

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site, à l’origine, est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Les réponses aux 40 questions que le recruteur vous posera

Les réponses aux 40 questions que le recruteur vous posera

31. Quels sont vos sentiments actuels sur votre évolution professionnelle ?

Le recruteur cherche à évaluer la qualité de l’expérience que vous avez acquise. Soyez positif et évitez de donner l’impression que vous avez déjà donné dans le passé le meilleur de vous même. Vous pouvez dire que chaque jour qui passe est pour vous l’occasion de donner le meilleur de vous même et que l’entreprise concernée vous semble offrir un environnement dans lequel vous serez à l’aise.

32. Quel intérêt ai-je à vous embaucher ?

C’est une question piège, car elle déroute. Évitez de répondre : "Vous n’avez pas de meilleur candidat à ce poste". Le mieux est de donner une réponse courte et précise. Remémorez-vous la description du poste faite par l’interviewer et faites correspondre point par point vos compétences. Vous pouvez répondre pour conclure : "Je pense remplir pleinement toutes les conditions. Je crois être un bon candidat pour ce poste".

33. Combien d’heures de travail pensez-vous que ce poste demande ?

Soyez prudent ! Si vous annoncez 60 heures, vous risquez de devoir les faire pour tenir parole. Si vous annoncez 39 heures, le recruteur risque de penser que vous travaillez comme un fonctionnaire. Vous pouvez donner une échelle de 40 à 50 heures. Au-delà, vous pouvez redéfinir le poste.

34. Combien de temps comptez-vous travailler pour l’entreprise ?

C’est une question délicate. Vous pouvez dire que vous cherchez la stabilité et que vous êtes prêt à progresser. Si ces critères sont respectés, vous ne voyez aucune raison d’aller voir ailleurs.

35. Retourneriez-vous chez votre ancien employeur ?

Dites que vous en avez tiré une expérience riche, mais que vous souhaitez faire évoluer votre carrière. Expliquez votre démarche de façon très positive.

36. Êtes-vous prêt à déménager ?

Cette question sert souvent de test au recruteur. Cela lui permet de connaître votre motivation. Vous pouvez répondre que vous déménagerez s’il existe une réelle opportunité pour votre carrière.

37. Avez-vous déjà fait ce type de travail ?

Évitez de répondre non, car vous perdriez l’attention du recruteur Répondez donc positivement puis enchaînez sur les qualités qui sont nécessaires pour accomplir ce travail et montrez que ce sont celles dont vous avez pu faire la preuve dans votre emploi précédent.

38. Ne pensez-vous pas avoir trop d’expérience pour ce poste ?

Rappelez que, souvent, les entreprises se plaignent du manque d’expérience. Ajoutez que vous pourrez être opérationnel plus vite et que votre expérience profitera aussi à ceux qui travailleront avec vous.

39. Préférez-vous travailler seul ou en groupe ?

Dites que l’isolement vous convient pour réfléchir, résoudre un problème, faire certains choix, mais que travailler en équipe est nécessaire en revanche pour analyser des résultats, pour évaluer des projets.

40. Avez-vous quelque chose à ajouter à la fin de cet entretien ?

Évitez de répondre "non" sans aller plus loin. Cela montrerait votre manque de répartie. Vous n’aurez pas profité de l’occasion qui vous était offerte de communiquer des informations, en demander de nouvelles sur le postes et terminer en beauté.

Source : http://forum.pvtistes.net/emploi

Haut