CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
La lettre de motivation
3 Conseils
Les Sociétés Militaires Privées (PSCs)

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Pourquoi votre candidature reste-t-elle sans réponse ? 5 raisons

 Pourquoi votre candidature reste-t-elle sans réponse ? 5 raisons

Vous êtes persuadé d’avoir les compétences et le profil adéquats, vous pensez avoir envoyé un CV et une lettre de motivation en bonne et due forme et pourtant, vous n’avez plus aucune nouvelle. Cela peut être pour plusieurs raisons. Lesquelles ?

1. Présence en ligne, faible ou néfaste

Deux employeurs sur trois consultent aujourd’hui le profil en ligne des candidats. Vous créer un profil LinkedIn, ce n’est donc pas du luxe si vous recherchez du boulot, de manière active ou même passive. Vous voulez faire la différence ? Alors tâchez de vous construire un réseau de quelques centaines de connexions, ou mieux encore, de vous faire recommander par d’(anciens) collègues ou par vos chefs précédents. Et veillez à ne pas détruire vos chances avec des commentaires déplacés ou des photos inappropriées sur la toile. Soignez votre image en ligne et avant de vous rendre en interview, soyez prudent avec vos commentaires privés sur les réseaux sociaux.

2. Références non fiables

Il est bon d’intégrer à votre CV des références de personnes que votre employeur potentiel peut joindre par téléphone. C’est ainsi que le recruteur se fait une idée concrète et rapide de qui vous êtes, et de ce que vous valez sur le plan professionnel. Mais évitez les références suspectes ou qui ne sont pas accessibles, vous gaspillez vos chances. Faites savoir à vos références qu’elles seront bientôt contactés et parlez-leur de vos démarches. Et pourquoi pas, donnez-leur quelques conseils sur la manière de répondre aux questions probables de l’entreprise. Le pire est qu’une référence parle contre vous, alors choisissez-les avec prudence.

3. Discordance avec la culture d’entreprise

La culture d’entreprise est un facteur clé dans la procédure d’engagement. Même si une interview se passe bien, si le recruteur estime que vous ne correspondez pas à l’entreprise, il est plus que probable que vous ne soyez pas engagé. Vous êtes quelqu’un qui se sent à l’aise dans une multinationale ou plutôt au sein d’une petite PME ? L’ambiance informelle est extrêmement importante pour vous ou bien préférez-vous une entreprise à la structure hiérarchique bien claire ?

4. Pas d’accord sur le contenu

Vous devez coller à la culture, bien sûr, mais aussi sur le fond naturellement. Si c’est trop évident que vous postulez pour un job qui ne vous convient pas, que cela soit en termes de contenu ou de diplôme, beaucoup d’entreprises ne se donneront même pas la peine de vous faire connaître l’issue de votre interview. Lisez plusieurs fois l’offre d’emploi et ciblez vos démarches, ne prenez que celles qui vous intéressent et vous réjouissent.

5. L’entreprise n’a pas de système de suivi des candidatures

L’entreprise pour laquelle vous avez sollicité a peut-être reçu des tonnes de candidatures. Et il leur est souvent impossible de répondre à tout le monde. Ce sont surtout des petites entreprises avec peu de personnel administratif qui pourraient fort bien décider de ne pas alourdir leur travail et se contraindre de ce fait à ne pas répondre aux candidats non retenus.

« Une entreprise peut bien avoir de bonnes raisons pour ne pas réagir aux candidatures, je ne les approuve pas. Un entretien d’embauche va dans les deux sens. Les deux parties doivent être prêtes à s’engager l’une vis à vis de l’autre », explique Lodi Planting, propriétaire d’Employerbility, qui donne des conseils aux entreprises pour soigner leur image d’employeur.

« S’il semble que le candidat ne satisfasse pas aux exigences, j’estime qu’il n’y a aucune raison que l’entreprise ne lui fasse plus rien avoir. Au contraire, elle devrait prendre ses candidats au sérieux et prévoir de leur répondre dans tous les cas. Certainement ceux qui se sont donnés la peine de se déplacer pour le rendez-vous. Les entreprises qui ne le font pas risquent de se faire une sale réputation, ce qui peut leur coûter en termes d’employer branding. »

Sources : Express.be et Het Belang van Limburg

Haut