CANDIDATS RECRUTEURS

NAVIGATION

POPULAIRE

1 Conseils
La reconversion des militaires
2 Conseils
La lettre de motivation
3 Conseils
Compétences comportementales et compétences techniques : pendant l’entretien

MISSION RECONVERSION

[(

Ce site est le résultat d’une initiative privée d’anciens militaires reconvertis ou en instance de reconversion apportant un éclairage éprouvé en situation réelle de recherche d’emploi.

La somme des expériences de ces hommes et femmes ayant, un temps de leur vie, servi les armes de leur pays se retrouve dans les articles et dossiers de ce site.

Totalement indépendant des organisations institutionnelles, missionreconversion.fr ne revendique aucune appartenance politique ou syndicale et ses contributeurs, issus de toutes les strates de la société militaire, peuvent transmettre dossiers, articles, expériences et points de vue.

Les pages de ce site sont également ouvertes à tous les organismes visant à faciliter la reconversion d’anciens militaires.

Missionreconversion.fr est ouvert à toutes les idées et initiatives visant à rendre la reconversion la plus réussie possible, du maître chien à l’ingénieur, du fantassin au chef d’EM, dans un esprit de coopération et de recherche d’efficacité maximum.

Missionreconversion.fr est un opérateur du secteur parmi d’autres. Il propose une grande souplesse d’utilisation. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours - tant de façon occasionnelle que récurrente.

|couper{150}] Lire plus

Qu’est-ce qu’un Business-Plan ?

Qu'est-ce qu'un Business-Plan?

Business-Plan (Plan d’affaires en français...)

Un plan d’affaires est un document écrit qui décrit l’orientation future d’une entreprise. Un bon plan d’affaires explique le concept de l’entreprise, énonce ses objectifs, énumère les ressources (monétaires et humaines) nécessaires à son exploitation, fournit l’origine de ces ressources, et explique au lecteur pourquoi l’entreprise connaîtra du succès. Que doit comprendre un plan d’affaires ?

Les plans d’affaires se présentent sous plusieurs formes. Parmi les sections qu’on y retrouve le plus souvent, notons :

  • un sommaire qui résume les points importants du plan d’affaires en une ou deux pages ;
  • un résumé qui permet au lecteur de se familiariser avec l’entreprise ;
  • une description des produits et services ;
  • un survol de l’industrie dans laquelle évolue l’entreprise ;
  • une stratégie de commercialisation qui résume les stratégies de l’entreprise relativement au produit, à la mise en valeur, au prix et à la distribution ;
  • la présentation de la direction et des ressources humaines ;
  • un plan d’implantation ; et
  • un plan financier qui comprend les bilans pro forma, l’état des résultats et les états de l’évolution de l’encaisse de l’entreprise. Le bilan compare ce que l’entreprise possède et ce qu’elle doit. L’état de l’évolution de l’encaisse compare les rentrées et les sorties d’argent. L’état des résultats compare vos revenus et vos dépenses pour vérifier la viabilité de votre entreprise.

La longueur d’un plan d’affaires peut varier de quelques 10 pages à plus de 100 pages. Même s’il n’existe pas de règles précises concernant la longueur d’un plan d’affaires, de nombreuses sources s’accordent pour dire que la longueur idéale d’un plan est de 10 à 25 pages. N’oubliez pas qu’un plan d’affaires est un résumé et que vous pouvez toujours fournir des renseignements supplémentaires sur demande ou y joindre des documents détaillés. Pourquoi est-ce important de faire un plan d’affaires ?

Voici quelques avantages liés à la création d’un plan d’affaires :

  • la préparation d’un plan d’affaires vous amènera à vous interroger au sujet de votre entreprise. Elle vous permettra également d’explorer de nouvelles options, de cerner les risques et les possibilités et de tester certaines de vos prévisions ;
  • un plan d’affaires vous permet de cerner les besoins financiers de votre entreprise ;
  • vous pouvez utiliser votre plan d’affaires pour obtenir du financement (banques et investisseurs) ;
  • un plan d’affaires permet d’informer les employés, les investisseurs, etc. de vos plans et stratégies ;
  • un plan d’affaires sert également de point de référence. Vous pouvez donc vous en servir pour mesurer la croissance et le rendement de votre entreprise.

Les entreprises devraient préparer un plan d’affaires et le mettre à jour de façon régulière. Cependant, les propriétaires de petites entreprises préparent généralement un plan d’affaires au moment du démarrage de leur entreprise ou lorsqu’un changement majeur s’opère dans l’entreprise (et souvent lorsqu’un investissement ou un prêt supplémentaire est nécessaire). Quelles sont les règles pour l’élaboration d’un bon plan d’affaires ?

Quelques règles à suivre :

  • 1. Vous devez cerner les objectifs visés par l’élaboration du plan. À qui s’adresse votre plan et quel est leur rôle par rapport à votre entreprise ? Vos objectifs vous aideront à déterminer sur quelles parties du plan d’affaires vous devrez mettre l’accent.
  • 2. Consacrez le temps et les ressources nécessaires à la recherche pour la création de votre plan. La qualité de vos recherches détermine la qualité de votre plan d’affaires. Vous devrez, par exemple, vous renseigner sur l’industrie dans laquelle vous évoluez, vos clients potentiels, vos concurrents potentiels, vos ventes et vos coûts.
  • 3. Faites lire vos premières versions à votre entourage. Il est très utile d’obtenir des commentaires de plusieurs personnes, autant celles qui participent à l’entreprise que d’autres personnes, à propos des premières versions de votre plan d’affaires.
  • 4. Rédigez votre propre plan d’affaires. Une des erreurs les plus fréquentes est de copier de grandes parties d’un modèle de plan d’affaires et de simplement en changer les noms et les chiffres. Cette méthode pose deux grands problèmes. Premièrement, vous devez mettre l’accent sur les parties de votre plan qui sont importantes pour votre entreprise. Deuxièmement, les diverses parties d’un bon plan d’affaires doivent s’enchaîner et expliquer ce qui fera le succès de votre entreprise. Les plans d’affaires montés à partir de pièces empruntées à d’autres plans sont en général décousus et les informations d’une partie à l’autre peuvent se contredire. Vous risquez même de ne pas aborder certaines questions primordiales.
  • 5. Déterminez les points importants à souligner pour chacune des parties avant de commencer à écrire. Examinez le plan de chaque partie pour vous assurer qu’il n’y ait aucune contradiction et peu de répétitions, et que toutes les questions importantes soient abordées.
  • 6. Vérifiez la pertinence de vos prévisions financières. Pour de nombreux lecteurs, la partie financière est la partie la plus importante de votre plan, car elle renferme les informations concernant les besoins financiers de votre entreprise et son potentiel de profits. De plus, un bon plan financier témoigne d’une connaissance approfondie de votre entreprise et met le lecteur en confiance. Assurez-vous donc de tester la fiabilité de vos prévisions. Des prévisions trop optimistes ou des erreurs au chapitre de l’estimation des coûts d’exploitation détruira la crédibilité de votre plan d’affaires.
  • 7. Faites le sommaire en dernier. Le sommaire est souvent la partie la plus importante de votre plan d’affaires, car les gens liront cette partie en premier. Il se peut même que ce soit la seule partie qu’ils lisent. Pour réussir votre sommaire, il ne doit pas être trop long (maximum de deux pages), il doit mettre l’accent sur les points importants de votre plan et il doit susciter l’intérêt du lecteur au sujet de votre entreprise.

Votre financement, tant en amont de votre opération qu’en aval, une fois cette dernière lancée.

Pour réussir, votre entreprise devra disposer de suffisamment de fonds. Ceux-ci lui serviront à :

  • acheter l’équipement et les stocks dont vous avez besoin
  • payer les frais généraux, comme le loyer, les salaires, etc. ; et
  • disposer d’une réserve suffisante pour faire face à des besoins additionnels de fonds de roulement, qu’il s’agisse de tirer parti d’occasions spéciales ou de survivre en des temps difficiles. De quel montant de financement avez-vous besoin ?

Vos exigences de financement peuvent se répartir en deux catégories principales :

  • 1. Les coûts de lancement (c.-à-d. terrain, bâtiment, accessoires fixes, machinerie, fournitures, véhicules, frais de démarrage et stock d’ouverture.
  • 2. Coûts quotidiens d’exploitation, accroissement des stocks, liste de paie, loyer, taxes, publicité, comptes clients, etc.

Il est essentiel de savoir le total de tous ces coûts. Vous devez préparer des prévisions de trésorerie qui vous permettront d’évaluer de façon raisonnable vos besoins de liquidités pour les 12 premiers mois. Si vous n’êtes pas en mesure de préparer vous-même des prévisions de trésorerie, vous auriez avantage à embaucher quelqu’un pour le faire.

Vous pouvez vous procurer l’argent nécessaire à l’exploitation de votre entreprise auprès de plusieurs sources, dont vos propres épargnes, des prêts consentis par des amis, des parents, des investisseurs, des banques et autres organismes bancaires spécialisés en franchise. Vous pouvez aussi obtenir de vos divers fournisseurs d’autres formes d’aide financière comme des lignes de crédit.

Haut